التخطي إلى المحتوى
أبرز رسائل الشيخ “السديس” خلال خطبة صلاة عيد الأضحى

Les fidèles ont accompli les prières de l’Aïd al-Adha à la Grande Mosquée dans une atmosphère spirituelle et religieuse.
Le chef de la congrégation était Son Excellence Cheikh Dr. Abdul Rahman Al-Sudais, qui a recommandé le meilleur conseil à toujours respecter, la piété du savant roi : « Ô vous qui avez cru, craignez Allah et que chaque âme réfléchisse à ce que il a mis en avant pour le lendemain, et craignez Allah. Certes, Allah est conscient de ce que vous faites.

bonne fête

Il a dit dans son sermon aux délégations de pèlerins bénis : Votre Eid est béni, et que Dieu accepte les bonnes actions de notre part et de vous. Dieu vous a accordé sa gratitude à l’arrivée de ce jour le plus glorieux et le plus pur, le jour glorieux. d’Al-Azhar, le plus grand jour du Hajj, un jour où des brises parfumées soufflent et où les chemins et les chemins brillent, les membres sont rassurés, les cœurs se réjouissent et les jours sont remplis de joie Âmes Les expressions, supplications et supplications les plus sincères sont béni sois-tu pour le Hajj accepté, béni sois-tu pour les péchés pardonnés, béni sois-tu pour les efforts louables, béni sois-tu pour la gloire du Hajj. anges du Puissant, le Pardonneur, alors réjouissez-vous de votre Eid et réjouissez-vous en Dieu Dieu est grand, Dieu est grand, Dieu est grand Plus grand. Allah est grand ! Allah est grand ! et louange à Allah !
Il a expliqué que l’un des grands rituels et actes d’obéissance majeurs par lesquels on se rapproche du Seigneur Tout-Puissant en ce Jour de Lumière, et il en va de même pour les pèlerins et autres musulmans, est le rituel du sacrifice. Pour les pèlerins, ils abattent l’animal sacrificiel, et pour d’autres, ils abattent les sacrifices. Ce vénérable rituel apporte une grande récompense et suit l’exemple de l’ami de Dieu, Abraham, et de notre noble Prophète Muhammad, sur qui soient les meilleures bénédictions et la plus grande bénédiction. salutations les plus pures.
Dieu Tout-Puissant dit : « Et quand il s’est soumis et a tourné son visage vers le front, et que Nous l’avons appelé : ‘Ô Abraham, tu as confirmé la vision. C’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font le bien. En effet, c’est une affliction. Nous l’avons racheté avec un grand sacrifice. Ainsi, la Sunna du sacrifice a été immortalisée lors de l’Aïd al-Adha, pour rester comme une taupe brillante de grande soumission et de foi, et un grand joyau brillant dans la soumission aux commandements du Juge Unique. « Jamais leur chair ni leur sang n’atteindront Dieu, mais la piété de votre part l’atteindra » : c’est-à-dire que votre obéissance l’atteindra et ce qui s’est installé dans vos cœurs de crainte de Lui et de glorification de Ses commandements et rituels.

Jurisprudence des dispositions relatives au sacrifice

Il a précisé que la jurisprudence concernant les dispositions relatives aux sacrifices est qu’ils sont abattus à l’heure spécifiée par la charia, il n’est donc pas permis de les abattre avant l’heure de la prière de l’Aïd. Lorsque cela a été rapporté d’après l’autorité d’Al-Baraa bin Azib, que Dieu l’agrée, il a dit : Le Messager de Dieu a dit : « La première chose que nous commençons ce jour-là est de prier, puis nous revenons et massacrons. Celui qui fait cela a suivi notre Sunna, et celui qui tue avant de prier, c’est de la viande qu’il a offerte à sa famille et ne fait pas partie des rituels de Quelque Chose » (Convenu).
Le temps d’abattage du sacrifice se termine au coucher du soleil le troisième jour des jours de Tashreeq, selon le dicton : « Et tous les jours de Tashreeq sont abattus » (Rapporté par l’Imam Ahmad dans son Musnad). Il n’est pas permis de sacrifier quelque chose qui présente des défauts évidents ; D’après le hadith d’Al-Baraa Ibn Azib, qu’Allah l’agrée, il a dit : Le Messager de Dieu a dit : « Il y a quatre choses qui ne sont pas permises chez les animaux sacrificiels : une femme borgne dont le défaut est évident , une femme malade dont la maladie est évidente, une femme boiteuse dont les côtes sont visibles et une vieille femme qui ne peut pas être nettoyée » (Rapporté par l’Imam Ahmad dans son Musnad et les Sunans). L’âge du sacrifice et du sacrifice est considéré comme l’âge considéré par la loi islamique, qui est de cinq ans pour les chameaux, de deux ans pour les vaches, d’un an pour les chèvres et de six mois pour les moutons.
Il a poursuivi : Un mouton suffit pour l’homme et sa maison, comme dans le hadith d’Abu Ayyub, que Dieu l’agrée. L’une des Sunnah du sacrifice est que le sacrificateur entreprend lui-même l’abattage et que le Messager de Dieu a sacrifié deux béliers salés et cornus qu’il a abattus de sa propre main. C’est la Sunna qu’elle ne donne pas son salaire au boucher. Le propriétaire doit en manger un tiers, en donner un tiers en cadeau et en donner un tiers en aumône. Selon la parole du Tout-Puissant : « Mangez-en donc et nourrissez ceux qui sont satisfaits et indulgents. Ainsi Nous les avons soumis à vous afin que vous soyez reconnaissants. » Ne vous exposez pas, que Dieu accepte vos sacrifices, exauce votre demande et vous exauce, et vivez la sunna du takbeer jusqu’à ce que votre takbir atteigne les nuages ​​du ciel. Dis takbeer, car votre Seigneur est généreux, aime la louange et. répond à la supplication. Allah est le plus grand, Allah est le plus grand, Allah est le plus grand, et la louange soit à Allah.

L’unité du Seigneur des mondes

Le Dr Al-Sudais s’est adressé aux pèlerins de la Maison Sacrée de Dieu en disant : Cette religion a apporté les plus grandes valeurs humaines et les plus nobles morales, guidant le monde vers les valeurs florissantes et les nobles vertus éblouissantes, les plus importantes des tous, et le plus élevé par accord. Le monothéisme du Seigneur des mondes, tel qu’il est à la base de l’appel de tous les messagers, Dieu Tout-Puissant a dit : « Et je n’ai créé les djinns et les humains que pour qu’ils m’adorent », et c’est-à-dire ; Avec sincérité de religion envers Dieu : « En effet, à Dieu appartient la religion pure », et vénérant la Sunna du Messager de Dieu : « En effet, il y a pour vous dans le Messager de Dieu un bon exemple pour quiconque espère en Dieu et dans le Dernier. Jour et que Dieu vous bénisse abondamment. Connaître le statut des Compagnons, que Dieu soit satisfait d’eux, est le meilleur de cette nation et le plus juste des cœurs, le plus profond en connaissance, le moins coûteux et adhérant à l’approche. des prédécesseurs justes, que Dieu ait pitié d’eux et des savants divins, préservant leur position, respectant leurs efforts, empêchant les langues de tomber dans leur honneur et évitant l’approche de l’expiation, de l’immoralité et de l’innovation.
De même, prêter attention aux actes d’adoration, dont le plus important est la prière : « L’alliance entre nous et eux est la prière, donc quiconque l’abandonne a mécru » (Rapporté par At-Tirmidhi et dit : un hadith bon et authentique), et promouvoir l’approche de la modération et de la modération, « Et ainsi Nous avons fait de vous une nation modérée afin que vous puissiez être témoins du peuple », et maintenir la sécurité, la stabilité et l’harmonie, en restant à l’écart des guerres, des engagements, des conflits et de la détresse. et en épargnant à la région et au monde leurs effets dévastateurs.
Il a souligné que parmi les grandes et merveilleuses valeurs islamiques figure l’adhésion à l’unité religieuse et nationale. Dieu Tout-Puissant a dit : « Et tenez-vous tous ensemble à la corde de Dieu et ne vous divisez pas. » Dieu a envoyé tous les prophètes pour établir la religion, l’unité et la communauté, et abandonner la division et la dissidence. » Alors méfiez-vous des groupes partisans, des organisations terroristes, de la décadence et de la pornographie.

La nécessité de la communauté, de l’imamat et de l’amour de la patrie

Il a déclaré : L’engagement envers la communauté, l’imamat et l’amour de la patrie sont la nature du juge, et voici le rôle des médias et des sites de réseaux sociaux dans le renforcement de ce lien de cohésion. Prêter attention aux contenus médiatiques de valeur, investir dans les moyens de communication au service de la religion, unir la parole et unir les rangs, renouveler le discours religieux, lutter contre le phénomène de l’islamophobie et répondre aux soupçons du peuple d’athéisme, de déviation et égarement.
Il a dit : « En ce jour heureux et béni, vous connaîtrez le bonheur de la joie et du plaisir, de la familiarité et de l’amour, de la visite et du bonheur, de la compagnie et de l’activité, et c’est la grâce et la miséricorde de Dieu envers vous. Cependant, cela ne nous fait pas oublier. les tragédies de nos frères opprimés et de nos proches endeuillés en Palestine et autour de la mosquée Al-Aqsa. Où ils subissent siège et destruction, déplacements et meurtres, tyrannie et abus.
Il a ajouté : « Et nous ne nous plaignons de nos afflictions qu’à Dieu, car les pires calamités aboutissent toujours à la réalisation des espoirs et des désirs, et les grands discours sont le signe de l’espérance la plus brillante, si Dieu Tout-Puissant le veut. » Ô vous qui nous avez aimés, tenez fermement la corde de Dieu et cherchez l’aide du Tout-Puissant, le Tout-Puissant. Soyez victorieux et obtenez la perspicacité, et donnez de bonnes nouvelles et de l’espoir. Ils ont été frappés par la calamité et l’affliction, et ont été ébranlés jusqu’à ce qu’ils soient ébranlés. le Messager et ceux qui ont cru avec lui disent : « Quand Dieu nous donnera-t-il la victoire ? En effet, le secours de Dieu est proche ?

Saison du Hajj

L’imam et prédicateur de la Mosquée Sacrée a déclaré que la saison du Hajj est consacrée à davantage d’actes d’obéissance et de proximité. Ô pèlerins de la Maison Sacrée de Dieu : Craignez Dieu, saisissez ces moments honorables et vertueux et peuplez-les d’actes bénis et justes. . Vous réussirez et gagnerez, et atteindrez la bonté et la miséricorde.
Parmi les grandes valeurs apportées par la loi sainte figurent : l’éducation de la société sur la vertu et la chasteté, et l’accent mis sur le rôle de la famille dans l’éducation. Ô honorables sœurs et soies protégées : adhérez au hijab et à la modestie. chasteté. Méfiez-vous des chaînes suspectes et obscènes et des sites de médias sociaux vils qui murmurent. C’est le fondement de la famille qui est détruit, et c’est une vertu de sentir ses fondements et de savoir que la conscience de la femme est le cheval sobre qui émerge. de la niche de la noble charia, ses objectifs complets et ses règles sublimement observatrices qui guident le chemin de la vertu et de la pureté. Et l’appel à la pureté et à la pureté ouvre la voie. Le Tout-Puissant a dit : « Et ne vous affichez pas comme celui du. l’époque préislamique. »
Son Excellence a dit dans son sermon aux pèlerins de la Maison Sacrée de Dieu : Aujourd’hui, vous êtes le Jour du Sacrifice, le dixième jour du mois de Dhul-Hijjah. En ce meilleur jour, les pèlerins se dirigent vers Mina pour lapider Jamarat al. -Aqaba avec sept cailloux successifs Si le pèlerin finit de lancer Jamarat al-Aqaba, il abat son animal sacrificiel s’il est en tamattu ou Comparativement, s’il est incapable de le guider ; Il jeûne dix jours, puis le pèlerin se rase la tête. Ainsi, la première autorisation est permise, et tout lui est permis sauf les femmes. Ensuite, le pèlerin se dirige vers la Mecque pour accomplir le Tawaf al-Ifadah, qui est l’un des piliers du Hajj, sans lequel le Hajj n’est pas complet. Selon la parole du Tout-Puissant : Qu’ils mettent alors fin à leur iniquité, qu’ils accomplissent leurs vœux et qu’ils fassent le tour de l’ancienne maison.
Après le tawaf, il exécute le saa’i entre Safa et Marwah s’il a exécuté le tamattu. Quant à celui qui exécute le qiran et l’ifrad, ils n’ont qu’à faire un sa’i. La deuxième autorisation est obtenue par trois choses : la lapidation de Jamarat al-. Aqaba, se raser ou se couper les cheveux, et tawaf al-ifaadah. Si le pèlerin fait ces trois choses, tout ce qui lui est interdit lui est permis, même les femmes, et s’il se présente ou retarde l’une de ces choses. , il n’y a aucun blâme, si Dieu le veut. Parce que, le jour du sacrifice, on ne lui a pas demandé ce qui avait été avancé ou retardé, sauf qu’il a répondu : « Faites-le et il n’y aura pas de problème ».

Devoirs du Hajj

Le Dr Al-Sudais a déclaré que l’un des devoirs du Hajj est de passer la nuit à Mina, en suivant la Sunna de l’Élu, et que demain, si Dieu le veut, sera le onzième jour de Dhul-Hijjah, le premier des jours bénis. de Tashreeq dans lequel Dieu Tout-Puissant a dit : Et souvenez-vous de Dieu dans les jours comptés.
Ibn Abbas, que Dieu les agrée, a dit : « Ce sont les jours de Tashreeq », et lui, que la paix et la bénédiction soient sur lui, a dit : « Les jours de Tashreeq sont des jours de manger, de boire et de se souvenir de Dieu Tout-Puissant. » (Rapporté par Muslim). Alors, que Dieu vous fasse miséricorde, souvenez-vous de Dieu et glorifiez-le souvent en ces jours bénis, conformément au commandement de votre Seigneur, Béni soit-Il, et sur la base de la Sunna de votre Prophète. Muhammad, et en suivant les traces de vos justes prédécesseurs ; Les Compagnons, que Dieu l’agrée, disaient « Allahu Akbar » pendant ces jours vertueux, et Omar, que Dieu l’agrée, disait « Allahu Akbar » dans son dôme à Mina. Il prononçait donc « Allahu Akbar » en disant « Allahu Akbar », ce qui faisait partie de sa guidance.
Il dit : « Vous pouvez me confier vos rituels », en ces jours bénis : lancer les trois pierres l’après-midi ; Il est disposé par ordre du plus petit, puis du milieu, puis du plus grand, qui est l’Aqaba, chacun avec sept cailloux successifs. Il dit « Allahu Akbar » avec chaque caillou, et passe la nuit à Mina, qui est l’un des. les devoirs du Hajj.
Il est permis au pèlerin de se hâter en deux jours, et il peut attendre jusqu’au troisième jour, ce qui est mieux. Dieu Tout-Puissant a dit : « Et quiconque se hâte en deux jours, il n’y a pas de péché sur lui, et celui qui tarde, il y en a. aucun péché sur lui, car quiconque est pieux. » Ainsi, si le pèlerin veut quitter la Mecque, il doit effectuer la circumambulation d’adieu. Dieu Tout-Puissant a dit : « Alors qu’ils mettent fin à leur iniquité, accomplissent leurs vœux et fassent le tour de l’ancienne maison. » et selon le hadith d’Ibn Abbas, que Dieu soit satisfait d’eux : « Il fut ordonné au peuple que son dernier gage soit auprès de la Maison.
A la fin de son sermon, l’imam et prédicateur de la Grande Mosquée a appelé Dieu à accepter le Hajj des pèlerins, à faire accepter leur Hajj, à remercier leurs efforts et à pardonner leurs péchés. Il est le meilleur responsable et le plus généreux. d’espoirs.

التعليقات

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *